Publication : Paula et ses amis

Collection Paulette, c’est une toute jeune maison d’édition. En fait, au départ, c’était simplement une collection au sein d’une structure plus large et généraliste, les Éditions du 38, mais vu l’importance qu’y prenait la littérature érotique, Paulette a pris son envol et est devenue une maison d’édition à part entière. On y trouve là encore plusieurs collections, donc les collectifs Paulette, qui ont donné leur nom à toute la structure. Les collectifs Paulette, ce sont des anthologies de nouvelles érotiques qui regroupent plusieurs auteurs écrivant sur le même thème.

collection paulette

Naissance d’une maison d’édition

Et ça n’arrive pas tous les jours dans la vie d’un auteur, mais j’ai eu la chance d’être là pour la venue au monde de Paulette. Le faire-part de naissance s’est présenté sous la forme d’un double appel à textes sur les thèmes Donjon et Miroirs. Et c’est un truc que vous avez peut-être remarqué si vous suivez un peu ce blog : moi, les appels à textes, j’adore ça. Ça me motive, ça m’inspire, ça me pousse à finir des textes qui continueraient sans doute à végéter indéfiniment, morts-nés sur mon disque dur, sans la magie de la sacro-sainte deadline.

J’ai donc envoyé un texte pour le premier AT, Donjon. (Cet AT a donné lieu à un double recueil dont je parle plus longuement ici.) La nouvelle que j’ai écrite à cette occasion, Sur les hauteurs de Camaret, m’a un peu prise au dépourvu en cela que mes personnages n’ont pas tout-à-fait suivi le plan que j’avais prévu pour eux. Et en plus, ces coquins me laissaient avec une fin semi-ouverte ! Par semi-ouverte, j’entends qu’il y a une résolution à la fin de la nouvelle, bien sûr, mais que tout n’est pas terminé et qu’on peut envisager une suite.

mirror_mirror_on_the_wall____by_basistka-d3hxcy1

Ma nouvelle a été retenue, et là, ça s’est mis à me démanger sérieusement : j’avais très envie de retrouver mes personnages et de voir ce que je pouvais faire avec eux. Et comme j’avais envie de participer à l’AT Miroirs également, mon histoire s’est un peu imposée d’elle-même. Bon, mais commençons par le commencement : je vais déjà vous les présenter, ces persos.

Paula et ses amis

Au centre, un trio : deux femmes, un homme. Non, non, ce n’est pas du tout une histoire de rivalités. Il y a la narratrice — son nom n’apparaît jamais dans l’histoire, mais à vous je peux le dire : elle s’appelle Paula (wouhou ! scoop !) — sa coloc et meilleure amie, Claire, et l’homme qui la fait vibrer, Arnaud.

Paula et Claire se sont connues à Paris, et ça a tout de suite collées entre elles : elles partagent les mêmes origines bretonnes, et la même vision décontractée et joyeuse du sexe. (Si vous allez faire un tour sur le site de Collection Paulette, vous verrez que le sexe joyeux et décomplexé, c’est un peu leur credo.) Elles ont parfois aussi les mêmes goûts en ce qui concerne les hommes, mais elles savent gérer ça sans entrer en compétition. Parce qu’entre copines, il vaut mieux partager que se chamailler.

Quant à Arnaud, il reste assez mystérieux (après tout, c’est son rôle de beau brun ténébreux) et se définit surtout par sa relation avec Paula. Il faut dire que c’est une relation assez étrange qu’ils ont, avec un certain nombre de non-dits et un jeu de séduction constant. Pour ceux qui connaissent un peu le monde des fanfictions anglophones, il y a un concept que j’aime bien : celui d’UST (Unresolved Sexual Tention). En général il y a une situation de « tension sexuelle irrésolue » parce que les deux personnages se refusent à admettre leur attirance l’un pour l’autre, même si ça crève les yeux de tout leur entourage.

hush_hush_by_mijagiphotography-d77o2kl

Ici, c’est un peu différent. Arnaud et Paula s’admettent quasi tout de suite qu’ils se plaisent, mais Arnaud refuse d’aller plus loin avec elle. Au début, on pourrait penser que c’est parce que c’est un grand romantique qui veut prendre tout son temps, mais en fait, c’est plutôt un libertin qui se plait à jouer avec la jeune femme. Cela dit, libertin et romantique ne sont pas mutuellement exclusifs, comme le souligne Claire.

L’idée de cette série de nouvelles, c’est donc qu’ils se tournent autour sans franchir certaines limites. Ce qui n’empêche pas Paulette de s’amuser avec d’autres hommes en attendant. Arnaud n’a rien contre, bien au contraire.

En plus de notre trio, on a quelques guest stars qui apparaissent ou réapparaissent au fil des épisodes : Séb, l’ami de lycée, Jean, le frère d’Arnaud, et puis Gurvan, le beau gosse rencontré dans un bar.

Oui, j'ai trouvé Gurvan dans un clip de Britney Spears. Et alors ?

Oui, j’ai trouvé Gurvan dans un clip de Britney Spears. Et alors ?

Paula chez Paulette

À l’heure actuelle, les aventures de Paula se déclinent en quatre épisodes. Il y en aura peut-être d’autres, un jour…

  1. Sur les hauteurs de Camaret (Donjon – Tour Sud
  2. Symétrie de salon (A travers les miroirs)
  3. Fairplay (Tabous)
  4. Tentation en turquoise (Bas de soie – à paraître)

Chaque nouvelle est conçue pour pouvoir se lire indépendamment, ce qui rajoute un petit challenge d’écriture, j’aime bien. Mais évidemment, si vous vous laissez prendre au jeu et que vous les lisez dans l’ordre, vous aurez une meilleure compréhension des personnages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s