« L’érotique, c’est facile »

Il y a quelques temps, j’ai eu la chance de participer à un atelier d’écriture en anglais. En se présentant aux autres auteurs, la même question revenait : dans quel(s) genre(s) écrivait-on ? Comme j’écris un peu de tout, je me suis amusée à varier les réponses suivant mes interlocuteurs : « de la SF », « de la fantasy », « de la romance », « de l’érotique ». Si les deux premières obtenaient comme réaction un « ah cool » souvent suivi d’un « moi aussi », indiquer que j’écrivais de la romance me valait un « oh, c’est pas trop mon genre, mais bon… » auquel je dois dire que je m’attendais. En fait, la réaction qui m’a le plus étonnée, a été celle qui suivait mon aveu d’être une auteure d’érotique : « de l’érotique, ah oui, c’est facile, ça. Et puis ça rapporte. » Étonnée, et un peu vexée, il faut bien l’admettre.

millionnaire

Moi c’est plutôt dans les factures, que je nage, hein.

Lire la suite

Publicités

Osez 20 histoires de soumission

Je suis rentrée dans la collection Osez via leur volume sur le coup de foudre. C’était un thème assez fleur bleue (même si on précisait bien coup de foudre sexuel) qui me convenait bien en tant qu’autrice de romance. On mesure le chemin parcouru avec cette cinquième publication chez la Musardine : Osez 20 histoires de soumission. Et ce qu’il y a de sûr, c’est que cette histoire ne fait pas dans la dentelle. Et ma nouvelle non plus : j’ai même un peu choqué mon compagnon qui me sert de relecteur. soumission

Lire la suite

Osez 20 histoires de sexe dans les vestiaires

C’est toujours avec plaisir que je reçois mon exemplaire d’auteur des anthos de la Musardine, parce que je sais que dans toute cette variété, il y aura forcément des nouvelles qui me plairont.

Je vous en présente certaines parmi celles qui m’ont le plus marquée, et puis je finirai en vous parlant un peu de la mienne.

vestiaire

Coups de cœur

Lire la suite

Publication : Mes jeunes années

Vous avez peut-être remarqué que j’étais pas exactement super ponctuelle pour parler des sorties de bouquin et que souvent, je vous parle d’un livre qui est déjà sorti il y a *gasp* quelques mois. C’est que je pense pas que la vie d’un roman ou d’une nouvelle devrait être limitée aux quelques semaines qui suivent sa sortie, et j’aime bien découvrir les choses à mon rythme. Et ça ne se limite pas aux textes que je lis, mais aussi à ceux que j’écris. Ces derniers mois, j’ai eu la chance d’avoir plusieurs textes qui sont sortis, et je n’ai pas encore eu l’occasion d’en parler ici.

collection paulette

Il est donc temps de se rattraper, et (sauf accès aigu de procrastination) je devrais publier plusieurs articles dans les semaines qui viennent pour présenter mes publications. Aujourd’hui je vais vous parler de Mes jeunes années, un mini recueil de nouvelles qui est sorti chez Collection Paulette. (Il y a déjà plusieurs mois.) (Chut.) J’ai déjà publié d’autres textes chez cette toute jeune maison. À la base, Paulette était la collection des Éditions du 38 spécialisée dans l’érotique. Mais vu l’ampleur que prenait cette collection, Paulette a décidé de voler de ses propres ailes. J’ai publié chez elle une suite de nouvelles parues dans leurs collectifs et consacrées au même groupe de personnages, et je vous en parlais dans un article précédent. Lire la suite

Lecture : À un stade du plaisir, Valéry K Baran

Opération séduction chez HQN à l’occasion de la coupe du monde de rugby avec toute une collection de courts romans remplis de beaux rugbymen.

logo hqn

Alors, quand j’ai entendu associer les mots littérature érotique et rugby, des images de certains calendriers me sont revenues en mémoire et je me suis dit que c’était le genre de sujet parfait pour du M/M steamy hot. Je m’attendais donc à ce que plusieurs des novellas proposées appartiennent à ce genre. Je me suis d’abord jetée sur celle de Valéry K. Baran parce que c’est une auteure que je connais et apprécie, avec l’intention de compléter cette chronique avec d’autres textes 100% sexy rugby en mode M/M. Mais à ma grande surprise, celui de Valéry est le seul. J’ai été un peu déçue parce qu’à mon avis le sujet avait énormément de potentiel en M/M mais bon, la nouvelle de Valéry est vraiment bonne, donc je suis contente quand même.

stade

Elle est construite de façon intéressante avec toute une série de flash-backs qui permettent de démarrer dans le vif de l’action et puis de présenter les personnages au fur et à mesure. Ça permet aussi de balancer agréablement les scènes chaudes avec l’intrigue, de créer une progression dans le côté sexy sans jamais qu’il y ait de lassitude pour autant.

Les personnages sont bien construits, avec un background intelligemment posé – même s’il est évidemment plus développé pour Josh, le personnage principal, que pour son partenaire, Damien – des motivations cohérentes et des contradictions qui les rendent humains, réels. Et en seulement 75 pages, Valéry parvient à faire évoluer et grandir son héros, de façon crédible. C’est d’ailleurs un des thèmes principaux du texte : un tout jeune homme qui apprend à apprivoiser sa sexualité. On part donc d’un perso violent, impulsif et quand même pas mal macho et c’est un plaisir de voir Valéry dérouler le fil de son histoire, pour nous montrer d’abord ce qui a fait qu’il s’est construit ainsi et comment il va parvenir à dépasser ses réticences et vivre vraiment qui il est.

Forcément, tout ça donne pas mal de tensions, de non-dits et de violence entre les deux héros et la nouvelle s’ouvre sur une scène de bagarre qui mène à du sexe. Alors voilà, tout ça c’est des thèmes que j’aime beaucoup mais qui, mal traités, peuvent donner des trucs assez catastrophiques. Heureusement, il n’en est rien dans cette nouvelle et Valéry mène le sujet de main de maître. Oui, il y a un mélange de sexe et de violence, des frustrations qui prennent le pas sur la raison, mais ce n’est pas malsain au sens où le personnage se rend immédiatement compte qu’il y a un problème avec sa façon d’agir, et travaille sur lui-même pour le régler.

Enfin, je m’attendais un peu à ce que le rugby ne soit qu’un décor un peu accessoire, une simple toile de fond pour raconter une histoire hot. Ça ne me dérangeait pas car je ne suis pas une grande fan de sport, mais Valéry m’a forcée à me prendre au jeu, à m’intéresser aux termes techniques et à vouloir suivre la trajectoire de ces jeunes joueurs, pas seulement sur le plan de leur vie sentimentale mais aussi en ce qui concerne leur carrière.

Publication : Pretty Pink

Donc, bon, oui, j’avoue. Je réponds à des AT pour des collections sans avoir jamais rien lu de la collection en question. Mais si le thème m’attire et que le principe de la collection me plaît, je vois pas pourquoi je me gênerais. Et on dirait bien que j’ai raison de fonctionner comme ça, puisque le texte envoyé au dernier AT de la Musardine pour leur collection « Osez 20 histoires » a été retenu : il s’agit de « Pretty Pink » dans le recueil Osez 20 histoires de coups de foudre sexuels.

Logo-Musardine1

La semaine dernière, je vous ai présenté le recueil. Aujourd’hui, je vous parle de mon propre texte et de mon expérience.

Un nouveau genre ?

Déjà, qu’est-ce que ça fait, de publier de l’érotique alors que je me présente comme une auteure de romance à la base ? Eh bien, pas grand chose, parce qu’il y a souvent (toujours ?) de l’érotisme dans mes romances, tout comme il peut y avoir du romantisme dans mes nouvelles érotiques. Parce que oui, ce texte, Pretty Pink, n’est pas exactement mon premier essai en littérature érotique : une bonne partie de ce que je faisais en fanfic tombe sous cette catégorie (les fameux PWP). Je peux donc tirer des généralités : le plus souvent, il y a aussi du sentiment dans mes textes érotiques.

Lire la suite

Lecture : Osez 20 histoires de coups de foudre

La Musardine et ses « Osez 20 histoires« , vous connaissez ?

Logo-Musardine1

Moi je trouve le concept sympa. Et donc je leur ai envoyé un texte, qui a été retenu pour le volume sur le coup de foudre. Du coup, j’étais pas mal curieuse de découvrir les textes des autres auteurs… Petit compte-rendu.

coup de foudre musardine

20 histoires de coups de foudre sexuel

Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé le recueil. Les textes fonctionnent bien ensemble, le format est vraiment agréable : on ne s’ennuie jamais et on passe rapidement d’une nouvelle à une autre.

Classique et efficace

La plupart des textes suivent un schéma assez similaire à celui du mien : deux inconnus, de l’attirance, un résultat explosif. Lire la suite