Bilan d’écriture 2018

2018 a été une année difficile sur le plan personnel, et ça a impacté ma créativité, mais je me suis quand même bien rattrapée en fin d’année. Par rapport aux années précédentes, j’ai davantage écrit pour me faire plaisir et moins pour publier, ce qui se marque par un retour à la fanfiction, et notamment à la traduction de fanfictions.

Côté écriture, j’ai un peu avancé deux anciens projets (Coralie et Paula), et j’en ai lancé un troisième en octobre. À la base, ça devait juste être une nouvelle autour de 3K, mais au final, je suis à 15 pour le moment et c’est pas fini. Comme j’avais prévu un texte court à la base, ça m’a obligé à revenir en arrière et le réécrire en grande partie, parce que je n’avais pas assez fouillé le caractère de mes personnages. En 2019, mon projet prioritaire sera donc de venir à bout de ce texte et de le publier, très probablement en auto-édition.

Je me suis fait plaisir en écrivant 3 OS (dont deux qui se suivent) en fanfiction. Franchement, quand je bloque sur l’écriture, la fanfic c’est l’idéal pour me remettre dans le bain sans avoir l’impression de bosser.

Et puis j’ai traduit 5 romans dans l’année, presque un tous les 2 mois, mais comme certains étaient courts, cette stat-là a bien baissé par rapport à l’an dernier. Mais j’ai fait davantage de suivi éditorial, donc j’ai pas chômé non plus, hein. ^^

GRAPH écriture 18

En chiffres, j’ai :

  • Écrit 23 500 mots en original et 17 500 en fanfiction, soit 41K en tout
  • Traduit 86 500 mots en fanfiction et 309 000 en romans pour des ME, soit 395,5K
  • Pour une production totale de 436 500 mots cette année.

Tentative d’Incubation d’Antéchrist

Cette nouvelle, d’abord publiée individuellement chez Láska, fait l’objet d’une réédition dans une anthologie papier et numérique  consacrée à la romance paranormale : Vampires, Démons et Métamorphes. Bon, je fais partie de ces auteurs perpétuellement insatisfaits qui détestent relire leurs vieux textes parce que leurs maladresses les font grincer des dents.

vampires TIA_petit

Du coup, quand j’ai dû relire celui-ci pour valider le BàT de cette nouvelle antho, et que je me suis carrément marrée, je dois dire que ça a été une sacrée bonne surprise. J’écris rarement de l’humour, c’est d’ailleurs mon seul texte appartenant à ce genre à avoir été publié, alors constater que ça fonctionne, c’est rassurant, hein.

Alors, pour rentrer un peu dans les détails, cette histoire, c’est celle de l’incube Azelmoth à qui on demande ni plus ni moins d’aller inséminer une humaine pour créer l’Antéchrist. Eh oui ! Rien que ça. Lire la suite

Traduction : La Vérité sur Ryan

Eh bien ! Entre ça et les deux sorties le même jour de Feximal et Swift il y a deux semaines. J’ai une sacrée productivité du côté de la traduction. Alors non, non, non, je vous rassure, je ne traduis pas un roman en une semaine ! C’est des travaux qui se sont étalés sur des mois, c’est juste que badaboum, ils sortent tous en même temps !

ryan

Donc la Vérité sur Ryan, par Devon McCormack, c’est du New Adult, de la romance MM très soft.

La Vérité sur Ryan

Le pitch : Steven rentre du lycée, pose son sac dans sa chambre, et se retrouve nez à nez avec Ryan, son ami dont il est secrètement amoureux. Problème : Ryan est mort. Il s’est suicidé quelques jours auparavant.  Lire la suite

Traductions : Jack Swift et Simon Feximal

Ajourd’hui, c’est jour de double sortie : deux de mes traductions paraissent le même jour chez MxM Bookmark, et c’est deux gros coups de cœur pour ma part. Vous vous retrouvez donc avec l’embarras du choix parce que ce sont deux lectures que je vous recommande chaudement !

Ce sont deux histoires qui appartiennent aux genres de l’imaginaire, ce qui fait que je me suis bien amusée à les traduire, parce qu’il y avait tout un univers à transposer en français.

feximal

Le Carnet secret de Simon Feximal

Dans un hommage à la littérature d’aventures du XIXe siècle, KJ Charles donne la parole à Robert Caldwell, le chroniqueur des fameux « Carnet de Simon Feximal », le chasseur de fantômes. Sauf que Robert en a marre : Lire la suite

Osez 20 histoires de soumission

Je suis rentrée dans la collection Osez via leur volume sur le coup de foudre. C’était un thème assez fleur bleue (même si on précisait bien coup de foudre sexuel) qui me convenait bien en tant qu’autrice de romance. On mesure le chemin parcouru avec cette cinquième publication chez la Musardine : Osez 20 histoires de soumission. Et ce qu’il y a de sûr, c’est que cette histoire ne fait pas dans la dentelle. Et ma nouvelle non plus : j’ai même un peu choqué mon compagnon qui me sert de relecteur. soumission

Lire la suite

Traduction : Denton et les esprits, Lou Harper

C’est sorti tout récemment aux éditions Reines-Beaux et c’est un coup de cœur pour moi. Ce qui tombe bien, vu que j’ai eu la chance d’en être la traductrice. Ça a été l’occasion pour moi de découvrir cette auteure et son univers. Un univers ma foi un peu déjanté, très fun, et dans lequel il fait bon s’immerger. Pour tout vous dire, à peine ce roman fini, et j’ai déjà envie d’y retourner.

deadmanrestless_fr-440x664

Lire la suite

Antho : Pour une chance avec toi

Péripéties éditoriales

Mon tout premier texte publié, Le Correspondant inattendu, est aussi celui qui a eu l’histoire éditoriale la plus mouvementée. Sorti tout d’abord en nouvelle unique au format numérique aux éditions Láska, j’ai ensuite eu le plaisir de le voir publié en compagnie d’autres nouvelles M/M pour une anthologie intitulée Doublement mâle, toujours aux Éditions Láska. Malheureusement, cette anthologie n’a pas fait très long feu, certains des auteurs au sommaire ayant rapidement voulu récupérer les droits de leurs nouvelles. Pourtant, Láska avait le projet de sortir un recueil de nouvelles M/M en format papier.

                                                    LeCorrespondant doublement-male retrouve-moi pour-une-chance

Lire la suite

Osez 20 histoires de sexe dans les vestiaires

C’est toujours avec plaisir que je reçois mon exemplaire d’auteur des anthos de la Musardine, parce que je sais que dans toute cette variété, il y aura forcément des nouvelles qui me plairont.

Je vous en présente certaines parmi celles qui m’ont le plus marquée, et puis je finirai en vous parlant un peu de la mienne.

vestiaire

Coups de cœur

Lire la suite

Traduction : L’Australie en héritage

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter une autre de mes traductions qui est sortie il n’y a pas très longtemps. C’est un roman d’Ariel Tachna dont le titre original est Inherit the Sky. Il s’agit du premier tome d’une série mais il peut se lire indépendamment puisque chaque « épisode » se concentre sur un couple différent. Parce que, oui, c’est de la romance. Et du M/M aussi. Il faut dire que les éditeurs avec qui je travaille sont un peu spécialisés dans ces genres. Là, en l’occurrence, c’est sorti chez Reines-Beaux.

InheritSkyLG-FR-255x370

Alors comme le titre VF couplé à la couverture l’annoncent très bien, c’est un roman qui a pour décor les grands espaces de l’Outback australien. Notre héros, Caine, hérite d’un ranch, pardon, d’une ferme à moutons en Australie, et il plaque sa vie citadine et ennuyeuse pour partir à l’aventure. Et on peut dire que ça donne envie, on imagine très bien le ciel immense et les pâturages à perte de vue. Personnellement, je me suis bien amusée à traduire (ou pas) certains australianismes.

Entre Macklin, contremaitre bourru qui a remisé ses préférences sexuelles au placard, et Caine, sûr  de ce qu’il veut mais qui a parfois du mal à surmonter sa timidité et son bégaiement, on a une romance au schéma classique mais qui plaira sûrement aux amatrices du genre. En tout cas, on peut lire de bons retours sur Amazon et le forum Un mix de plaisirs.

La romance met du temps à s’installer, mais une fois qu’elle est là, la température monte vite – un livre pour public averti, donc.