À propos

Métafaure, le blog de Chloé et Viviane Faure. 

Métafaure est né de la rencontre de deux auteures, et d’une envie commune de posséder un espace sur internet où parler de nos expériences d’auteures débutantes, de notre vision de l’écriture, de nos lectures, et de littérature en général.

Cela fait des années que nous nous connaissons, puisque nous fréquentons depuis un certain temps les mêmes lieux virtuels, forum et sites d’écriture amateur. Nous nous sommes rendu compte que nous étions sur le point de franchir la même étape quasiment en même temps : celle de publier chez un éditeur, et non plus en amateur sur le web. En effet, la première nouvelle de Chloé sortira aux Éditions HPF le 28 juin prochain, et celle de Viviane est sortie le 17 avril dernier, aux Éditions Láska.

Mais la grosse coïncidence qui nous a vraiment rapprochées, c’est que nous avons choisi, tout à fait par hasard, le même nom de plume pour publier nos textes. Eh non, nous ne sommes ni soeurs, ni cousines, ni rien du tout. En fait, Faure n’est pas notre vrai nom, ni à l’une, ni à l’autre: c’est juste le pseudonyme que nous avons choisi pour écrire. Amusées par cette coïncidence, nous avons décidé que c’était un signe, et nous nous sommes lancées dans ce blog en commun.

Et maintenant, quelques mots plus personnels…

Chloé

La littérature a toujours fait partie de ma vie, on peut dire que je suis tombée dans la marmite quand j’étais petite. Dès six ans je dévorais les aventures de Heidi, Alice Roy, avant de passer au Club des Cinq, Harry Potter et Fantômette à huit ans, jusqu’à ce que vers l’âge de dix ans je décide de me mettre à écrire mes propres histoires, parce que celles des livres se terminaient beaucoup trop vite.

Je savais que je voulais travailler avec des livres, pour les livres, et dès le début de mes études j’ai choisi de les traduire, car c’est le seul « vrai » métier dans la chaîne de production des livres que ma petite santé me permet d’exercer. J’avais donc décidé de repousser mes projets d’écriture à un « plus tard » assez vague, celui des gens qui n’ont pas peur de mourir demain… Mais quand des portes ont commencé à se fermer devant moi sans vraie raison dans mes études de traduction, j’ai pris la décision de cesser de reporter les projets qui me tiennent à cœur, et je me suis mise à écrire, une bonne fois pour toutes.

Un an plus tard, à vingt-trois ans, j’ai écrit une nouvelle qui figure dans un recueil des éditions HPF, j’ai terminé un roman qui me travaillait depuis quelques années, et j’en ai écrit un nouveau.

Je n’ai pas encore de genre de prédilection. J’ai écrit de la romance, du drame, de la bit-lit, du récit historique, du récit introspectif (mais drôle), et les histoires qui fourmillent dans ma tête me tirent vers la science-fiction, la fantasy, l’horreur… Elles sont à peu de chose près mon seul moteur. Je n’écris pas tant ce que j’aime écrire plutôt que ce que je voudrais lire.

 

Viviane

J’ai 28 ans, et  j’écris depuis que j’ai 15 ou 16 ans. J’ai commencé comme tout le monde, avec des poèmes d’adolescente et de grands projets de romans révolutionnaires jamais aboutis. Et puis j’ai découvert la fanfiction, et le partage de textes sur internet, et ça m’a fait beaucoup mûrir en tant qu’auteure : écrire pour un public c’est très différent d’écrire pour soi, en secret.

Récemment, j’ai eu envie de faire vivre mes propres personnages, de bâtir mes propres univers, et je me suis remise à écrire ce que, dans le jargon de la fanfiction, on appelle « textes originaux ».

P1070757

J’écris de la romance, parce que ce qui m’intéresse le plus, c’est de construire des personnages, et de les faire évoluer et que le moment où on tombe amoureux est un moment parfait pour conduire une étude de caractère en profondeur. La rencontre de l’autre est à la fois un révélateur, et une étape importante dans l’évolution de la psychologie d’un personnage.

Au sein de ce grand genre qu’est la romance, j’aime varier les sous-genres, et essayer des choses nouvelles. J’aime écrire de façon indiscriminée sur des couples hétéros, gays ou lesbiens. Pour moi, ça ne change rien ; ce qui compte, encore une fois, c’est les personnages et la façon dont ils évoluent.

N’hésitez pas à me suivre sur facebook.

Publicités

2 réflexions sur “À propos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s