Nano 2018 : Bilan

Quelques jours avant le début du mois de novembre, après avoir vaguement joué avec l’idée de raviver l’un ou l’autre de mes projets pour l’occasion, mais en partant toujours du principe que « Non, j’aurais pas le temps », j’ai finalement décidé de m’inscrire pour le NaNoWriMo. Pas pour un projet d’écriture perso, mais pour la traduction d’une fanfiction dans laquelle je me suis lancée en janvier dernier et qui n’avançait pas : en 10 mois, j’avais à peine traduit 16 000 mots. Sachant que le texte complet devrait totaliser dans les 120 ou 130K, autant dire que je n’étais pas arrivée.

Je me suis donc dit que ça permettrait de me donner un petit coup de boost. C’est la première fois depuis que je fais de la traduction littéraire pour des éditeurs que je me lance dans un gros volume de trad perso à côté, en même temps. D’habitude, quand j’ai fait mon quota de traduction rétribuée du jour, j’arrive pas à trouver la motivation de continuer en mode loisir. Et ce mois-ci, bah… ça a fonctionné.

C’est peut-être dû au fait que les deux textes que je traduisais étaient écrits dans des styles très différents. Ou au fait que je me sois imposé des horaires stricts pour ma traduction rémunérée : interdiction d’y toucher après le dîner et le week-end. En tout cas, j’ai réussi à traduire 55K pour le boulot, et à trouver suffisamment de temps libre pour faire 60K sur mon projet NaNo. (Non, je n’ai pas mis plus d’énergie sur le NaNo que le boulot, je me suis mise à la trad de ce roman le 12 novembre seulement, avant ça, je travaillais sur une correction).

Capture d_écran (81)

Ce qui fait… 115K de trad dans le mois, c’est un record en ce qui me concerne ! ^^
Et le plus beau dans tout ça, c’est qu’à côté de ça, je me suis quand même forcée à écrire, même un tout petit peu, tous les jours, et j’ai tenu cette résolution-là aussi. Je m’étais fixée un objectif de 5000 mots sur le mois, et là aussi j’ai dépassé, avec un peu plus de 7000.

Capture d_écran (80)

Bref, je suis très heureuse, ça faisait bien longtemps que je n’avais pas été aussi productive et j’ai réussi à me prouver que je pouvais continuer à écrire et mener mes projets persos à côté de mon activité pro, même si les deux sont très proches. Il faut juste de l’organisation et de la discipline.

Après, je ne pense pas pouvoir tenir ce rythme sur le long terme, parce que bon, c’est bien aussi d’avoir d’autres loisirs que l’écriture/la traduction et que mon amoureux aimerait bien me voir décoller un peu plus de mon écran.

(Nan, en vrai, ce mois-ci on a été deux fois à des ciné-clubs, on a visité deux musées et une expo, et on a invité – et j’ai cuisiné – 12 personnes à dîner, donc ça va, j’ai quand même réussi à faire des choses à côté. )

Capture d_écran (82)

Le jour en orange ? Un ciné-club qui s’est fini plus tard que prévu.

Mon secret pour toute cette productivité ? J’ai bloqué YouTube tout le mois avec ColdTurkey (À la base, c’était une erreur, mais chut.)

Du coup, en décembre, outre ma trad pour le boulot, je vais avant tout continuer d’écrire sur Le mari d’Hélène – oui, j’ai commencé un nouveau texte plutôt que de poursuivre les nombreuses histoires inachevées en cours. -.-

Dans l’idéal, je continuerai à avancer sur Tatoué sur mon cœur (la fanfic NaNo), mais telle que je me connais, je risque d’arriver en rade de chapitres à poster vers avril mai et ça se résoudra avec un petit Camp NaNo…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s