« De plein fouet » (Riley Hart) et le trope Gay for you

C’est sorti cet été, et moi cet été, j’étais… en vadrouille, ce qui fait que je ne vous en parle que maintenant. Il s’agit de De plein fouet, la traduction de Collide, le premier tome de la série Blackcreek que j’ai effectuée pour les Éditions MxM Bookmark.

blackcreek,-tome-1---de-plein-fouet-782221-250-400

C’est catalogué en romance érotique, mais en fait, j’ai pas trouvé qu’il y avait fondamentalement plus de scènes X que dans d’autres romances contemporaines. Les mystères de la classification. Enfin, c’est sûr que c’est tout sauf chaste, et qu’il y a de nombreuses scènes érotiques, mais voilà, ça va au rythme d’une romance, c’est à dire que les sentiments s’installent petit à petit avant que les personnages ne rentrent dans le « vif du sujet ».

C’est aussi une romance qui répond au trope « gay for you », trope qui me laisse avec des sentiments ambivalents. D’un côté, je comprends tout à fait ce qu’il peut avoir d’attirant. « Je ne suis gay que pour toi » c’est par excellence une preuve d’amour absolue : « toi tel que tu es, ton être, me subjugue tellement que la question du genre passe totalement à la trappe ». Et je suis moi-même en train d’écrire un texte où l’héroïne est fascinée par une autre femme alors qu’elle se considérait jusque-là comme hétéro, donc je ne vais pas jeter la pierre aux auteurs qui sont intéressés par cette question.

D’un autre côté, c’est un trope qui prend le risque de traiter de façon assez superficielle la question de l’orientation sexuelle, et surtout d’invisibiliser les bisexuels, qui n’ont pas franchement besoin de ça.

Alors, oui, De plein fouet tombe un peu dans cette ornière-là avec Cooper qui se répète en boucle « je suis attiré par lui, mais ce n’est pas possible, je ne suis pas gay, oui mais je suis attiré par lui ». Sans jamais se poser la question de « mais est-ce que je serais pas juste bi, tout simplement ? » À sa décharge, sa réflexion n’est pas facilitée par le contexte : petite ville réac et famille carrément homophobe.

Mais c’est contrebalancé par le personnage de Bradley, qui se pose comme confident du héros dans ce tome, et qui, lui, assume sans aucun problème sa bisexualité. Et Bradley et Cooper sont très, très différents dans leur orientation sexuelle, c’est vraiment net : avec l’un qui éprouve autant d’attirance pour le corps féminin que le corps masculin, et l’autre qui n’aurait jamais imaginé être attiré par un homme avant de tomber amoureux de son meilleur ami. Du coup, faut-il « forcer » l’étiquette de bisexualité sur quelqu’un qui ne se ressent pas comme ça ? Je ne pense pas.

Au final, le trope du « gay for you », c’est comme tous les tropes. Quand c’est bien fait, que la psychologie des personnages est crédible, ça passe très bien, mais il faut se garder des raccourcis.

PS : Bradley se trouve au premier plan dans le tome suivant, Reste, qui devrait sortir d’ici un petit mois, même pas, si on se fie au planning publié par MxM Bookmark.

Publicités

2 réflexions sur “« De plein fouet » (Riley Hart) et le trope Gay for you

  1. Il n’y a pas une phrase de ton article avec laquelle je ne suis pas d’accord. 🙂 Même intérêt pour le sujet, mêmes grincements de dents face au « je ne suis pas gay, oui mais je suis attiré par lui » (ça me donne toujours envie de frapper la tête du personnage avec un dictionnaire ouvert à la page « homosexualité » et de le forcer à en lire la définition).
    Ce qui est marrant c’est que, oui, c’est un trope qui me plait, mais que je bloque très très très souvent sur la manière dont il est traité dans les romans.
    Tu parles bien de celui-ci, sinon. 🙂

    • Ah merci Valéry.
      C’était un scénario qu’on retrouvait assez souvent dans les fics HP (et que j’aimais beaucoup), et c’était assez bien motivé par le fait que les couples du canon étaient hétéro, et que donc, il y avait à un moment, soit prise de conscience de sa sexualité, soit inexplicable attirance pour une personne pour qui on n’aurait pas pu se croire attiré…
      Le « problème » avec l’original, c’est qu’il n’y a pas tout le background du canon, et que donc ce changement de sexualité apparaît parfois comme un peu catapulté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s