Lecture : À un stade du plaisir, Valéry K Baran

Opération séduction chez HQN à l’occasion de la coupe du monde de rugby avec toute une collection de courts romans remplis de beaux rugbymen.

logo hqn

Alors, quand j’ai entendu associer les mots littérature érotique et rugby, des images de certains calendriers me sont revenues en mémoire et je me suis dit que c’était le genre de sujet parfait pour du M/M steamy hot. Je m’attendais donc à ce que plusieurs des novellas proposées appartiennent à ce genre. Je me suis d’abord jetée sur celle de Valéry K. Baran parce que c’est une auteure que je connais et apprécie, avec l’intention de compléter cette chronique avec d’autres textes 100% sexy rugby en mode M/M. Mais à ma grande surprise, celui de Valéry est le seul. J’ai été un peu déçue parce qu’à mon avis le sujet avait énormément de potentiel en M/M mais bon, la nouvelle de Valéry est vraiment bonne, donc je suis contente quand même.

stade

Elle est construite de façon intéressante avec toute une série de flash-backs qui permettent de démarrer dans le vif de l’action et puis de présenter les personnages au fur et à mesure. Ça permet aussi de balancer agréablement les scènes chaudes avec l’intrigue, de créer une progression dans le côté sexy sans jamais qu’il y ait de lassitude pour autant.

Les personnages sont bien construits, avec un background intelligemment posé – même s’il est évidemment plus développé pour Josh, le personnage principal, que pour son partenaire, Damien – des motivations cohérentes et des contradictions qui les rendent humains, réels. Et en seulement 75 pages, Valéry parvient à faire évoluer et grandir son héros, de façon crédible. C’est d’ailleurs un des thèmes principaux du texte : un tout jeune homme qui apprend à apprivoiser sa sexualité. On part donc d’un perso violent, impulsif et quand même pas mal macho et c’est un plaisir de voir Valéry dérouler le fil de son histoire, pour nous montrer d’abord ce qui a fait qu’il s’est construit ainsi et comment il va parvenir à dépasser ses réticences et vivre vraiment qui il est.

Forcément, tout ça donne pas mal de tensions, de non-dits et de violence entre les deux héros et la nouvelle s’ouvre sur une scène de bagarre qui mène à du sexe. Alors voilà, tout ça c’est des thèmes que j’aime beaucoup mais qui, mal traités, peuvent donner des trucs assez catastrophiques. Heureusement, il n’en est rien dans cette nouvelle et Valéry mène le sujet de main de maître. Oui, il y a un mélange de sexe et de violence, des frustrations qui prennent le pas sur la raison, mais ce n’est pas malsain au sens où le personnage se rend immédiatement compte qu’il y a un problème avec sa façon d’agir, et travaille sur lui-même pour le régler.

Enfin, je m’attendais un peu à ce que le rugby ne soit qu’un décor un peu accessoire, une simple toile de fond pour raconter une histoire hot. Ça ne me dérangeait pas car je ne suis pas une grande fan de sport, mais Valéry m’a forcée à me prendre au jeu, à m’intéresser aux termes techniques et à vouloir suivre la trajectoire de ces jeunes joueurs, pas seulement sur le plan de leur vie sentimentale mais aussi en ce qui concerne leur carrière.

Publicités

2 réflexions sur “Lecture : À un stade du plaisir, Valéry K Baran

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s